Les élèves de l’option Arts plastiques de Première obtiennent le 1er prix du concours "À la reconquête des espaces perdus !"

10 décembre 2019

Organisé par la Maison Européenne d’Architecture – Rhin supérieur

Les élèves de 1ère STMG et de 1èreSTI2D de l’option Arts plastiques, qui ont participé  au concours de maquettes A la reconquête des espaces perdusaux mois d’octobre et novembre 2019, ont reçu le 1er prix à l’ENSAS (l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg). Ils ont été classés lauréats dans la catégorie lycée. La qualité de leurs rendus, leurs maquettes et leurs carnets de bord ont été remarqués et soulignés par le jury lors de la remise des prix.

Isaac Dugenne et Elodie Dinh, élèves de Première, accompagnés de leur professeur Christine Schall-Pascoët qui a dirigé le projet durant l’option en classe à l’ORT Strasbourg, ont représenté l’ensemble des 11 élèves participant à ce projet.  

L'exposition des maquettes est présentée à l'Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg du 6 décembre au 12 janvier dans le grand hall de l’école.
Le thème "A la reconquête des espaces perdus ! Auf zur Eroberung verlorener Räume !" qui s’adressait à près de 2500 jeunes du Pôle rhénan (Bade Wurtemberg - Alsace et ville de Bâle), du collège au lycée, a été traité en classe avec leur professeur Christine Schall-Pascoët, un architecte et un étudiant de l’ENSAS ; les intervenants ont motivé et soutenu les élèves qui ont travaillé avec beaucoup d’intérêt et ont été sérieusement sensibilisés au sujet et à l'architecture. Leur questionnement dans une démarche de développement durable a trouvé réponse dans leur environnement proche et chacun d’entre eux a choisi de reconquérir d’anciennes constructions : la friche industrielle de Schiltigheim la Brasserie Schutzenberger, une ferme voisine en ruine à Sainte-Croix-aux-Mines, des bureaux désaffectés à Vendenheim... autant de sites à reconvertir à des fonctions différentes tout en considérant leur richesse patrimoniale.

Leurs constructions, sous forme de maquettes de 50 x 50 x 30 cm, ont « vu le jour » en réemployant d'anciennes techniques, telles que le tressage ou de nouvelles comme le recyclage, répondant par là-même au concept de développement durable préconisé par les orientations du sujet du concours.

Notre mission est de permettre au plus grand nombre
d'accéder à un emploi digne et reconnu.
image/svg+xml
Lycée 4.0
map-markermobilechevron-left
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram