Conférence du Docteur Roger Wolff, « L’humanitaire entretient-il la misère ?! »

Le jeudi 6 février, le Dr Roger Wolff, qui participe à des missions humanitaires depuis 1980 au Proche Orient, en Asie du Sud-Est et en Afrique équatoriale, est intervenu à l’ORT Strasbourg auprès des étudiants de DNMADE 2 pour aborder le problème de l’Humanitaire dans le monde, une approche orientée dans le cours de philosophie autour du thème cartésien : Règles pour la direction de l’esprit.

Chirurgien-dentiste, pilote d’avion, sophrologue, acteur de théâtre (il a même été reçu au difficile concours du Théâtre National de Strasbourg) et humanitaire depuis bientôt 40 ans, le docteur Wolff a effectué plus d’une vingtaine de missions humanitaires depuis 1980 et a cultivé l’art de s’affranchir des frontières et des idéologies pour venir en aide aux populations en difficulté sur plusieurs continents, populations déplacées  de force, victimes de conflits ou populations en urgence sanitaire…

En 1980, au moment de la vague d’immigration des Boat People consécutive à la guerre du Vietnam, il engage une collecte de fonds auprès de la communauté juive de Strasbourg : « Ce fut le début de mon engagement dans l’Humanitaire… La suite a pris une ampleur qui m’a dépassé ».

Il est intervenu, parfois à plusieurs reprises, au Cambodge, en Thaïlande, au Laos, au Tchad, en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Kossovo, en Afghanistan, à la frontière israélo-syrienne et en Syrie dernièrement… Sur ces terrains d’opération, il soigne, conseille des ONG, forme des professionnels de santé (dernièrement des casques blancs et des infirmiers syriens…)

Son intervention à l’ORT, illustrée par un petit film et des photos, a captivé les étudiants qui ne s’attendaient pas un exposé d’une telle densité…  Les questions ont porté sur les différentes missions du docteur Roger Wolff, les risques et les dangers encourus par les bénévoles, l’adaptation de l'humanitaire aujourd’hui, les objectifs des promoteurs de l'humanitaire, l’aide au développement, les relations entre les différents pays concernés, le bénévolat des humanitaires et sur la philosophie de leur engagement…

Cette intervention, fort instructive et émouvante à la fois, a sensibilisé les étudiants aux difficultés, aux enjeux et à la philosophie de l’Humanitaire.

Richard Aboaf

Licence Métiers de l’Optique et de la Vision - Présentations des Projets Tutorés

Le lundi 24 février les 29 étudiants des licences MOV (Métiers de l’Optique et de la Vision) de Strasbourg et de Montreuil se sont réunis à l’ORT de Strasbourg pour présenter leurs projets Tutorés. Un oral de 15 minutes pour exposer une étude bibliographique de 30 pages traitant de sujets très variés: « La dégénérescence du cristallin », « Les implants rétiniens », « Les complications post-opératoires de la cataracte », « Le système circadien, son fonctionnement, son incidence », « L’évolution de la myopie et sa prévention », « Les effets de la pollution sur les yeux », « L’amblyopie », « L’orthokératologie », « L’évolution myopique », « relation entre le sport et la vision » et  « Lien entre la mémoire et la vision ».

Une fois de plus, la synergie de l’ORT France est à l’honneur et produit une dynamique motivante pour tous. 

Nous souhaitons tous nos voeux de réussite à tous ces étudiants !

Participation des Terminales STMG au "Challenge Management"

Pour la 7ème année, l'académie de Strasbourg organise un tournoi de management à destination des classes de 2nde, 1ère et terminale STMG.
Le "Challenge Management" est une compétition inter-classes et inter-établissements qui invite les élèves à rivaliser à l’aide d’un jeu sérieux pour prendre les meilleures décisions et mener leur entreprise au succès

Challenge Management avec la Terminale STMG de l'ORT Strasbourg

Pour la 7ème année, l'académie de Strasbourg organise un tournoi de management à destination des classes de 2nde, 1ère et terminale STMG.Le "Challenge Management" est une compétition inter-classes et inter-établissements qui invite les élèves à rivaliser à l’aide d’un jeu sérieux pour prendre les meilleures décisions et mener leur entreprise au succès

Publiée par ORT Strasbourg sur Mardi 11 février 2020

L'ORT Strasbourg aux J.U (Journées des Universités)

Visite du Stand DN-MADE :

Visite du Stand "BTS Commerce International" :

Visite du Stand "BTS Opticien-Lunetier" :

Une visite virtuelle à la Journée Portes-Ouvertes de l'ORT Strasbourg

Une visite virtuelle de l'enseignement supérieur de l'ORT Strasbourg à l'occasion de la première Journée Portes-Ouvertes lors du mois de janvier

Présentation inaugurale de l’exposition Adélaïde Hautval et Journée du lundi 27 janvier à l’ORT Strasbourg

Vendredi matin 24 janvier, l’exposition Adélaïde Hautval - Rester humain, réalisée par l’Eglise protestante réformée d’Alsace et de Lorraine avec le soutien des Conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, le Fond Social Juif Unifié et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, a été présentée pour la première fois dans le Département du Bas-Rhin à l’ORT Strasbourg.


Cette magnifique exposition, qui fera le tour des institutions scolaires de l’Académie dans les prochains mois, aborde le parcours et le destin de cette femme, première Juste des Nations d’Alsace à avoir été nommée par l’Institut Yad Vashem le 18 mai 1965, pour son soutien aux juifs déportés à Auschwitz-Birkenau et Ravensbrück entre 1943 et 1945.

A travers 20 panneaux, l’exposition décline la terrible trajectoire de cette femme médecin qui s’est engagée dans la voie d’un destin hors du commun, nourrie d’une philosophie de vie, d’un courage et d’un humanisme exemplaires au cœur même de l’enfer des camps.  

Les nombreuses prises de parole ont mis l’accent sur cette figure emblématique et sur cette personnalité exceptionnelle, un bel exemple pour les jeunes de nos établissements scolaires. Plusieurs personnalités du monde associatif, communautaire et politique ont participé à cette présentation inaugurale, Monsieur Jacques Hess, président du Fond Social Juif Unifié, le sénateur et 1erVice-Président de la Région Grand Est, Monsieur André Reichardt, Monsieur Jean-Philippe Maurer, vice-président du Conseil général du Bas-Rhin, Monsieur Bruno Studer, député de la 3èmecirconscription du Bas-Rhin, Monsieur Maurice Dahan, président du Consistoire Israélite du Bas-Rhin, Madame Laurence Jost-Lienhardt, maire de Bosselshausen, Martine Dietrich, conseillère départementale du canton de Colmar en charge du dialogue interreligieux dans le Haut-Rhin, Monsieur  Georges Hauptmann, professeur de médecine honoraire et biographe d’Adélaïde Hautval, Monsieur[r1] Freddy Raphaël, ancien doyen et professeur émérite de Sociologie à l’Université de Strasbourg, Monsieur  le pasteur Philippe Ichter, chargé des relations avec les cultes, dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, Monsieur Gilbert Roos, Consul Honoraire d’Israël, Monsieur Pierre Haas, délégué régional du CRIF Alsace, Anne-France Boissenin, Directrice du Pôle culturel de Drusenheim, Bernard Roth, vice-président de la société des membres de la Légion d’Honneur, coordinateur régional de la Fondation Un Avenir ensemble, Patrick Wolf, directeur Diocésain enseignement Catholique et M Michel Strasser, directeur adjoint, David Ohnouna, spécialiste des voyages de mémoire et directeur de la Fondation Israël Archéologie venu de Jérusalem, Monsieur Patrick Adler, directeur de la publication du journal Hors Norme, Hugo Bossard des DNA ainsi que Valérie Vial, de Radio Judaïca…  La présentation s’est achevée autour d’un verre de l’amitié.

Cette présentation inaugurale  s’inscrivait en amont de la Journée internationale de la Mémoire de la Shoah et de la prévention des crimes contre l’Humanité, du lundi 27 janvier, journée marquante pour nos élèves et pour notre établissement. 

La veille de l’inauguration, David Ohnouna, venu de Jérusalem, a présenté le Projet du voyage mémoriel en Pologne du mois de juin 2020aux élèves des deux classes de seconde GT2 et GT3 qui effectueront un voyage mémoriel en Pologne du 2 au 5 juin 2020. 


Lundi matin 27 janvier, le film La liste de Schindler a été projeté au Cinéma Odyssée pour tous nos lycéens en présence de leurs enseignants. Michel Benoilid et Richard Aboaf ont introduit la séance en rappelant l’importance de cette journée sur le plan local et international ainsi que les différentes actions mémorielles organisées par notre établissement à cet effet.

Le soir, l’historien allemand Friedrich Peter a donné une conférence sur Le sort des Juifs de Kehl et de Bade Wurtemberg durant la Guerre devant un public nombreux, dont de nombreux enseignants des collèges et des lycées de l’Académie de Strasbourg.

Le film Kaddish pour un prof, à la mémoire du professeur de Latin et Grec Maurice Bloch, enseignant au Lycée Adrien Zeller de Bouxwiller, déporté à Auschwitz-Birkenau via Limoges et Drancy le 20 novembre 1943 par le convoi 43, réalisé par les élèves du lycée, a été projeté à la Résidence ORT Clemenceau en présence de nombreuses personnalités et d’invités dont le proviseur Pascal Moureau et une délégation d’élèves du lycée Adrien Zeller qui a travaillé sur la réalisation du film. Plusieurs questions ont été posées au professeur Laurence Jost-Lienhard, porteuse du projet, ainsi qu’aux élèves et au proviseur de l’établissement. Michel Benoilid a félicité toute l’équipe du film pour cet exceptionnel travail de recherche et de mémoire réalisé sur cet ancien professeur déporté.

La soirée s’est terminée par l’Assemblée Générale de l’Association Stolperteine 67 et l’important bilan de son action mémorielle dans le Bas-Rhin depuis sa création en janvier 2019… Autant de projets et de manifestations qui ont inscrit, de manière forte, cette commémoration du 27 janvier à l’ORT Strasbourg et dans l’Académie. Un buffet auquel ont été conviés tous les participants a conclu cette soirée à l’ORT Strasbourg.  

Le député Thierry Michels s’adresse aux élèves du Lycée ORT Strasbourg

Lundi matin 20 janvier, les élèves des classes de seconde GT2, seconde GT3 et de première STMG de l’ORT Strasbourg ont participé à une réunion-débat avec le député Thierry Michels.

Thierry Michels est député du Bas-Rhin, de la 1èrecirconscription de Strasbourg (l’une des 9 du département) qui couvre les quartiers du centre et de l'ouest de la ville, le quartier de la  Gare, des Halles, de Finkwiller, de l'Orangerie, de Koenigshoffen, de la Montagne Verteet de l’Elsau.

Il a été élu le 18 juin 2017. M. Michels estmembre de la commission des Affaires sociales et membre de la commission des Affaires européennes. Il fait partie du groupe de La République en Marche et ceci bien avant l’élection du Président de la République Emmanuel Macron.

Cette rencontre avec nos élèves, prévue depuis plusieurs semaines, avait comme objectif de dialoguer avec un élu de la Nation autour des problèmes liés à la citoyenneté et des valeurs qui fondent la Vème République.

Après une introduction de M Michel Benoilid sur la biographie et le parcours du député, M. Thierry Michels a déployé son intervention en donnant sens à son engagement ainsi qu’aux orientations politiques qui l’ont conduit vers les commissions du domaine social et européen de l’Assemblée Nationale. 

Issu de la société civile, le député a été cadre dans une grande entreprise pharmaceutique où il a beaucoup œuvré dans le domaine de la formation, chapitre pour lequel il est toujours missionné à la Commission des Affaires sociales.

Les élèves ont tour à tour formulé des questions autour des institutions de la Vème République, sur leur mode de fonctionnement, le rôle exact d’un député au sein de l’Assemblée législative, l’élaboration d’une loi et sa mise en application.

Les questions des élèves se sont également portées vers la récente loi concernant le nouveau Bac, sa mise en œuvre et les modalités de contrôle continu en cours de formation, notamment pour les classes de Première et de Terminale. 

Le statut de député, les réseaux sociaux et leur impact sociétal, la « fragilisation » du statut de député exposé à toutes sortes de critiques, le passage et le retour éventuel dans la société civile et le monde de l’entreprise… autant de questions posées par les jeunes élèves auxquelles le député Thierry Michels a répondu avec beaucoup de précision et de modération.

Au-delà de la formation et du parcours de réussite que notre établissement offre à nos élèves, cette intervention du député Thierry Michels constitue un moment privilégié de la vie de l’établissement, un beau moment de dialogue et d’apprentissage des rouages de notre démocratie et des valeurs citoyennes qui fondent la Nation.


Remise des prix de la Fondation Stern aux étudiants des classes prépas du lycée ORT de Strasbourg

Mercredi matin 15 janvier 2020, deux étudiants des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles de l’ORT Strasbourg ont été récompensés par Monsieur Jacques Stern, Président de la Fondation éponyme.

Les récipiendaires, Haziza Rony et Ouakrat Moshé, élèves en classe de Math-Spé, tous deux résidents à ORT, se sont distingués par leur sérieux et leur engagement dans cette classe, ainsi que par un comportement exemplaire au sein du campus de l’ORT Strasbourg.

Le président du comité de l’ORT Strasbourg, Raymond Kern, le vice-président Claude-Maxime Weil, Jessica Khalifa représentant la Fondation du Judaïsme Français (qui héberge la Fondation Janine et Jacques Stern), le staff de l’ORT Strasbourg, le responsable de la filière Math-Sup, Math-Spé, Alain Lypsic, ainsi que ses collègues enseignants, étaient présents à cette remise de bourse. Les élèves des 2 classes prépas ainsi que les délégués de classe de l’enseignement supérieur étaient conviés à cette cérémonie.

Polytechnicien, diplômé de l’Université de Harvard et auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, Jacques Stern a été une personnalité nationale des plus importantes dans le domaine de l’innovation et des technologies de pointe, qu’il s’agisse du nucléaire, de l’aérospatiale ou des télécommunications. Il a également été, de 1987 à 1989, PDG du groupe international Honeywell Bull, concepteur et créateur de systèmes d’ingénierie informatiques parmi les plus performants et les plus pointus dans le monde… liste qui est loin d’être exhaustive.

Claude-Maxime Weil a salué Madame et Monsieur Jacques Stern et a rappelé la vocation de l’institution ORT et ses nouveaux défis en ce début de 21èmesiècle.                         Gaby Guigui a salué tous les présents en son nom et au nom de Michel Benoilid, absent ce jour-là. Il a rappelé brièvement la carrière et le parcours de Monsieur Stern et l’a remercié pour cette 12èmeremise de bourses à nos étudiants.

En s’adressant aux étudiants primés ainsi qu’à leurs camarades présents, Jacques Stern a rappelé son parcours difficile à ses débuts, la période de la guerre ainsi que la carrière et les différentes voies qu’il a empruntées. Rappelant le contexte économique actuel, il a encouragé les jeunes à persévérer dans leurs études et à choisir un diplôme ambitieux qui débouche sur un métier solide pour garantir un parcours fait de passion, d’exigences et de satisfactions…  Il a souhaité avoir des informations sur le devenir des étudiants qui avaient reçu les années précédentes des bourses de la Fondation Stern.

Le président du Comité, Raymond Kern, a salué l’ensemble des participants et a remercié M et Mme Stern pour leur fidélité à l’égard de l’ORT Strasbourg. 

Les étudiants des classes prépas ont ensuite été invités à échanger avec M Jacques Stern sur tous les sujets qui les intéressaient, concernant leur futur, bien entendu, mais aussi autour de son parcours exceptionnel dans le domaine de la formation ou de l’entreprise.

Après ce moment d’échange, tous les participants ont été conviés à un buffet.

Opération Acuité avec les BTS OL de l’ORT Strasbourg

Pour la deuxième année, les étudiants du BTS OL du lycée ORT Strasbourg, en partenariat avec des orthoptistes de l’Université de Strasbourg, ont effectué un dépistage visuel dans les locaux des Restos du Cœur, dans le quartier de la Meinau.

Durant 2 journées, plus de 40 personnes ont pu être examinées et dirigées dans le circuit de la prise en charge visuelle.

Une prise en charge complète, réalisée de concert avec les élèves de l’école d’orthoptie de 1ère et 3ème année, qui a permis d’orienter efficacement les bénéficiaires.

Grâce à ce dépistage, 20 personnes ont obtenu un RDV à l’hôpital pour la semaine suivante.

Nos élèves de deuxième année, à quelques semaines de l’examen, ont réalisé l’importance de maîtriser un geste professionnel de qualité et combien leurs compétences pouvaient être utiles.

Une expérience riche pour tous, les bénéficiaires, les élèves mais également les bénévoles du centre qui ont apprécié un soutien neuf et dynamique.