ROCH HACHANA

26 septembre 2019

Du premier Eloul à Chabbat Bérichit se déroule un faisceau de journées austères, joyeuses, redoutables et riches d’enthousiasme.
Le mois de Tichri est unique en son genre et d’un caractère particulier. On l’appelle « Le mois des fondements » car les fondements du Monde furent posés au cours de ce mois.
Du jour où Israël est sorti d’Egypte, il a reçu l’ordre de compter les mois en commençant par Nissan, mois de la délivrance, et c’est en rapport avec le fait que le mois de Tichri est mentionné dans toute la Thorah comme étant le « septième mois ».
Et pourtant celui-ci nous semble être le pilier central de l’année juive, la poutre maîtresse d’un pont merveilleux ; il nous apparaît comme un point culminant, vers lequel nous montons et d’où nous redescendons à nouveau vers la vie habituelle.
Toutes nos fêtes comportent un certain amalgame de joie et de sérénité, d’allégresse et d’examen de conscience, mais c’est surtout le cas au début de l’année.

Notre mission est de permettre au plus grand nombre
d'accéder à un emploi digne et reconnu.
image/svg+xml
Lycée 4.0
map-markermobilechevron-left
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram